Notre note
Note des visiteurs
VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne: 3.0/5 (1 vote)






Moonrise Kingdom

Résumé: La fugue de deux pré-ados amoureux et incompris

Une île peu peuplée au large de la Nouvelle-Angleterre, été 1965. Sam (Jared Gilman), un scout souffre-douleur de 12 ans, a déserté son campement. Ward (Edward Nurton), son chef, avertit sans plus tarder le seul flic des environs, le taciturne capitaine Sharp (Bruce Willis). Ce dernier apprend bientôt que Suzy (Kara Hayward), jeune fille solitaire et mélancolique, a également fugué. Les deux préadolescents, qui entretenaient en secret depuis quelques mois une relation épistolaire, s'étaient donnés rendez-vous pour fuir et vivre leur premier amour, loin d'un entourage social qui n'a jamais saisi leur intelligence, et encore moins leur sensibilité romanesque.

Le second souffle de Wes Anderson

Avec "Moonrise Kingdom", Wes Anderson étend la portée de son cinéma, tout en conservant l'élégance vintage qui caractérise son univers depuis ses débuts. On retrouve, brassés avec finesse et un humour tendrement décalé, des thèmes qui lui sont chers, comme celui des liens familiaux. Mais le cinéaste fait cette fois prendre l'air à ses personnages, injectant au film la même touche burlesque qui faisait mouche dans son "Fantastic Mr. Fox" (2010). Le film perd un peu de sa magie candide en cours de route. Sa seconde moitié, il est vrai amusante et divertissante, souffre d'une forme de précipitation. Mais visuellement, de bout en bout, "Moonrise Kingdom" touche à la perfection.

Laisser un commentaire: